Une raclée sans précédent

Les électeurs ont infligé au PS une déroute historique aux conséquences en cascades. Le PCF n’est pas épargné, qui perd plus du quart de ses mairies, tandis de l’extrême droite prend pied sur le terrain local.

Michel Soudais  • 3 avril 2014 abonné·es

Plus qu’une claque, un désastre ou une raclée. Une déroute ou une bérézina. On hésite sur les mots les plus adéquats pour qualifier un scrutin qui restera dans les annales. De mémoire de politologue, on n’avait jamais observé un tel mouvement de bascule lors de municipales, un scrutin dans lequel l’attachement au maire en place et le poids des pesanteurs sociologiques ne favorise guère les alternances. Même en 1977, année où l’union de la gauche avait permis la conquête de près de 90 villes de plus de 20 000 habitants, le basculement politique n’était pas d’une telle ampleur. Selon les chiffres du ministère, c’est 155 villes de plus de 9 000 habitants qui ont été perdues par la gauche, ces deux dimanches.

L’abstention d’un niveau historiquement élevé (36,3 %), et singulièrement dans l’électorat traditionnel de la gauche, explique en partie ce mouvement de balancier inédit. La participation électorale dans les 540 villes de plus de 10 000 habitants qui votaient encore dimanche a certes gagné 2,5 points, passant de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes

Pour aller plus loin…

Face au RN, les contradictions de la Macronie
Analyse 21 février 2024

Face au RN, les contradictions de la Macronie

Au sein de la coalition présidentielle, les positions sont très floues sur l’attitude à adopter face à la formation de Marine Le Pen. Les erreurs et les « fautes » sur le sujet rendent la ligne macroniste illisible et inconséquente face à la progression de l’extrême droite dans le pays.
Par Lucas Sarafian
La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal
Analyse 21 février 2024 abonné·es

La difficile résistance d’une certaine idée du communisme municipal

En 2021, le maire PCF de Grigny, Philippe Rio, remportait le titre de meilleur maire du monde. Cette année, c’est la maire communiste de Graz – la deuxième ville d’Autriche –, Elke Kahr, qui remporte le titre. Le communisme municipal a-t-il de beaux jours devant lui ?
Par Lucas Sarafian
Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc
Analyse 19 février 2024

Accusée d’être hors de « l’arc républicain », la France insoumise veut jouer bloc contre bloc

Marginalisé par les troupes macronistes, le mouvement mélenchoniste refuse de revoir sa stratégie de la conflictualité. Les plus unionistes des ex-alliés de la Nupes tentent de déconstruire le récit du gouvernement et de la majorité. Mais le bruit et la fureur sont toujours d’actualité.
Par Lucas Sarafian
Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail
Travail 16 février 2024

Catherine Vautrin, ministre de la Santé et (pas vraiment) du Travail

Depuis son arrivée à la tête d’un « superministère » regroupant le Travail, la Santé et les Solidarités, Catherine Vautrin ne s’est que très peu exprimée sur le sujet du travail, abandonnant des agents du ministère inquiets et laissant les politiques libérales être décidées à Matignon.
Par Pierre Jequier-Zalc