Vomir

Dans mon souvenir, le projet hollandique a été maintes fois précisé.

Les éminents personnages qui commentent dans la presse comme il faut les résultats des élections municipales des deux derniers dimanches vont – notamment – répétant, à l’unisson du Monde 1, que l’énorme (et jubilatoire) branlée administrée aux « socialistes » régimaires doit être interprétée comme suit 2 : « François Hollande paye brutalement – mais logiquement – la note d’un début de mandat raté, faute d’être porté par un projet clair et clairement expliqué. » Et je trouve ça un peu étrange, parce que,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents