Cyrano, ce grand malade

Dominique Pitoiset transpose la pièce d’Edmond Rostand dans un univers psychiatrique. Renversant !

Gilles Costaz  • 22 mai 2014 abonné·es
Cyrano, ce grand malade
© **Cyrano de Bergerac** , Odéon-Théâtre de l’Europe, Paris VIe : 01 44 85 40 40. Jusqu’au 28 juin. Photo : Brigitte Enguerand

Ce Cyrano de l’Odéon, on en tomberait à la renverse si les fauteuils n’avaient pas la solidité qu’ont en général les sièges des théâtres subventionnés ! Dominique Pitoiset, sans changer un mot de la pièce d’Edmond Rostand, en l’abrégeant un peu, en livre une transposition d’une audace

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes