Des bains publics au palace doré

La piscine Molitor est devenue un luxueux hôtel cinq étoiles où tout se paie au prix fort.

Après vingt-cinq ans d’absence, la piscine Molitor, située porte d’Auteuil (XVIe), a rouvert ses portes. Sa cure de jouvence aura duré deux ans et demi et coûté 80 millions d’euros au groupement Bouygues, Colony Capital et Accor, qui l’a rachetée à la Mairie de Paris. Hélas, on est bien loin de l’image festive liée au légendaire « paquebot blanc ». Après avoir accueilli en son bassin les rires de la bourgeoisie parisienne, les regards en coin devant le premier bikini, les émois devant des naïades topless…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents