Kerry demande « une pause »

Le secrétaire d’État américain s’efforce d’atténuer l’échec complet de sa mission, torpillée par le gouvernement israélien.

Denis Sieffert  • 8 mai 2014 abonné·es

Habile façon de masquer l’échec patent de sa mission, John Kerry a estimé le 1er mai qu’il était temps pour les États-Unis de marquer « une pause » dans les pourparlers de paix israélo-palestiniens. En fait, à l’échéance du 29 avril, qu’il avait lui-même fixée pour présenter un plan de règlement du conflit, aucun accord

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 3 minutes