Souvenirs d’Extrême-Orient

Le musée Cernuschi, à Paris, présente un regard sur le Vietnam au début du XXe siècle, saisi par des scientifiques français. Un travail à la fois patrimonial et humain.

Jean-Claude Renard  • 8 mai 2014 abonné·es

On est à la toute fin du siècle. Le XXe se rapproche à bon train. La Mission archéologique permanente en Indochine, devenue l’École française d’Extrême-Orient (EFEO), est fondée à Saïgon en décembre 1898, par arrêté du gouverneur général de l’époque, Paul Doumer. Son travail consiste à mener « l’exploration archéologique et philologique de la presqu’île indochinoise, à favoriser par tous les moyens la connaissance de son histoire, de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes