Palestine : Un gouvernement d’union

Ce cabinet de « consensus » est composé de personnalités indépendantes, dont certaines soutenues par le Hamas.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Avec 17 ministres, dont 5 de Gaza, un gouvernement de « tous les Palestiniens » a prêté serment lundi. Ce cabinet de « consensus » est composé de personnalités indépendantes, dont certaines soutenues par le Hamas. Cet exécutif de transition a pour mission de préparer des élections d’ici à la fin de l’année. Et de mettre fin au blocus de Gaza. Washington a affirmé vouloir travailler avec la nouvelle équipe et maintenir son aide à l’Autorité palestinienne. Israël déplore cette position, avec l’intention de boycotter ce gouvernement, auquel il reproche son alliance avec « l’organisation terroriste Hamas ». Le Premier ministre, Benyamin Netanyahou a également menacé de représailles l’Autorité palestinienne.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents