Punition collective en Cisjordanie

L’armée israélienne se livre à une vaste opération de répression après l’enlèvement de trois étudiants de colonies juives.

Quelque 360 Palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne en Cisjordanie et quatre civils ont été abattus, dont deux mineurs et un handicapé mental. Un cinquième était, lundi, en état de mort clinique. C’est le sinistre bilan de la vaste opération de répression conduite par Israël depuis l’enlèvement, le 12 juin, de trois étudiants d’écoles talmudiques situées dans une colonie juive de Cisjordanie. La technique israélienne est toujours la même : la punition collective. Car les victimes de cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents