Comme lettre à La Poste

MM. Fillon et Valls psalmodieront bientôt que Vercingétorix était un supporteur de Milton Friedman.

M. Valls, Premier ministre « socialiste », était l’autre jour en visite chez M. Castries, PDG du groupe AXA, qui vend des assurances et « dont il est proche », d’après le Figaro – qui sait un peu ce que sont ces proximités-là. Là, M. Valls, porté peut-être par un environnement propice à la libération de ses ardeurs poétiques, a déclamé cette bouleversante récitation : « Nous avons besoin d’entreprises, nous avons besoin d’entreprises de services et nous avons besoin de la finance. » Ce qu’oyant, M.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents