Crash en Ukraine : la responsabilité accablante des compagnies aériennes

Un avion qui s’écrase avec trois cents personnes à bord, c’est toujours une tragédie. Les circonstances particulières de cette catastrophe en augmentent le caractère dramatique puisqu’il ne s’agit plus d’un « accident » mais d’un « dégât collatéral » de la guerre qui secoue l’est de l’Ukraine. Mais, au fond, il n’y a que deux conclusions à en tirer : la première, c’est qu’il est scandaleux que des compagnies aériennes continuent d’envoyer leurs appareils au-dessus d’une zone de guerre ; et la seconde,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.