En attendant les bombes

Après l’assassinat de trois jeunes colons, Israël menace le Hamas de représailles.

Imaginez que trois étrangers soient assassinés près de chez vous et que, plutôt que de mener une enquête de police pour retrouver les coupables, le pays voisin envoie ses chars et ses avions de chasse pour détruire votre quartier. C’est ce que redoutaient lundi les Palestiniens de Hébron après la découverte des corps sans vie des trois jeunes colons israéliens qui avaient été enlevés le 12 juin. Plus absurde encore, c’est à Gaza, à soixante kilomètres de là, que l’on s’attendait à une offensive de l’armée…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents