Frondeur à Bruxelles, anti-frondeur à Paris

La politique budgétaire est verrouillée par le pacte de stabilité.

Les politiques d’austérité ont tué la demande et conduit la zone euro vers la déflation. Elles ont creusé la dette qu’elles étaient censées réduire, car l’économie ne croît pas suffisamment pour dégager des excédents budgétaires. Consciente de la gravité de la situation, la BCE a baissé son taux directeur et déployé une politique non conventionnelle d’injection de liquidités. Cette action ne suffira pourtant pas à enrayer la déflation et à relancer la croissance. Les banques, disposant d’argent frais peu…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.