Kurdistan : Tout près de l’indépendance

Son président a annoncé mardi l’organisation sous quelques mois d’un référendum.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Bénéficiaire indirect de l’offensive jihadiste sur le nord et l’est de l’Irak, le gouvernement autonome kurde irakien pourrait bien franchir le pas de l’indépendance. Son président, Massoud Barzani, en visite à Londres, a annoncé mardi l’organisation sous quelques mois d’un référendum. Les Kurdes jouissent d’une conjoncture favorable. Ils sont assez forts militairement pour résister aux jihadistes, et le gouvernement de Bagdad est lui-même très affaibli. Seule la Turquie reste hostile à une indépendance qui pourrait être contagieuse parmi les Kurdes turcs.


Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents