Le temps du Parlement

Malgré le rejet de leurs amendements sur le projet de loi de finances rectificatif, les « frondeurs » du PS ne désarment pas. Et concentrent désormais toutes leurs critiques sur celui de la Sécurité sociale.

Il est un peu plus de minuit, ce mardi 1er juillet. Le président de séance vient d’annoncer officiellement la fin de la session ordinaire du Parlement et l’ouverture d’une session extraordinaire, quand le député socialiste Laurent Baumel expose un amendement qui vise à instaurer une CSG progressive. Un engagement de François Hollande. Presque un siècle après l’adoption par l’Assemblée nationale de l’impôt sur le revenu progressif, le 3 juillet 1914, explique le député d’Indre-et-Loire, ce serait un bel «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents