Selon que vous serez Amina ou Rabia...

Deux faits divers de même nature peuvent donner lieu à des commentaires radicalement différents.

Je ne sais pas toi, mais moi je trouve toujours un peu étonnant de constater que deux faits divers de même nature, et tous les deux odieux, peuvent donner lieu à des commentaires radicalement différents – formulés pourtant par une seule et même personne. En mai 2013, rappelons-nous : une lycéenne de 18 ans, Rabia B., rapporte qu’elle a été attaquée dans une rue d’Argenteuil (Val-d’Oise) par deux hommes qui lui ont, dit-elle, arraché son foulard et porté des coups en la traitant de « sale musulmane ».…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents