L’Argentine, proie des fonds vautours

Une solution serait la mise en place de tribunaux des dettes.

Dominique Plihon  • 28 août 2014 abonné·es

Fin juillet, la justice états-unienne a donné raison à des fonds vautours qui exigent que l’Argentine rembourse sa dette au prix fort. Cette décision scandaleuse a pour objet de sanctionner l’Argentine pour la gestion non orthodoxe de sa dette. En 2001, après des années de crise, le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes