États-Unis : les salariés de fast-foods en grève

Les employés de la restauration rapide se mobilisent pour le doublement du revenu minimum. Correspondance, Alexis Buisson.

«Je fais de mon mieux pour m’en sortir. Je demande de l’argent à mon entourage, à mon église… » À 31 ans, Andrew McConnell tente de survivre. Ce père qui élève seul ses cinq enfants à Kansas City, dans le centre des États-Unis, travaille à temps partiel chez McDonald’s pour 7,45 dollars (environ 5,75 euros) de l’heure. En parallèle, il vend des produits de beauté. « C’est difficile. On se retrouve à faire des choix en permanence : payer l’essence ou le loyer, les factures d’électricité ou la nourriture… »…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.