Front de gauche : L’avenir à quitte ou double

Les différentes composantes du mouvement et leurs sympathisants se réunissent ce week-end à Montreuil pour tenter une « redynamisation » et un « élargissement ».

Patrick Piro  et  Pauline Graulle  • 4 septembre 2014 abonné·es
Front de gauche : L’avenir à quitte ou double
© Photo : Michael Bunel / NurPhoto / AFP

«L e Front de gauche est mort, mais personne n’est disposé à signer l’acte de décès. Voilà ce que tout le monde pense ici », résume un cadre d’Ensemble !, qui préfère tout de même rester anonyme. « On se demande même si nous n’allons pas être les seuls à rester », ironise la syndicaliste Sophie Zafari, qui participait elle aussi à l’université de la troisième composante principale du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes