Le jeune Beckett se dévoile

George Craig publie le premier tome de la correspondance de l’auteur de Godot .

C’est avec mille précautions que commence à paraître la correspondance de Samuel Beckett ! Le maître d’œuvre de cette tâche considérable, George Craig, et ses coéquipiers, Martha Dow Fehsenfeld, Dan Gunn et Lois More Overbeck, savent trop bien que leur auteur est sacro-saint et qu’il ne faut pas déplaire à l’une des chapelles beckettiennes – universités anglaises et irlandaises, fondations françaises et américaines, éditeurs de divers pays – qui favorisent cette parution. De longues préfaces et un énorme…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents