Le Meurice et la charia : Le Femina boycotte

Le jury du prix Femina déserte le Meurice, propriété du sultan de Brunei, prônant la charia. Guéguerre de luxe et bouche cousue.

Jean-Claude Renard  • 22 septembre 2014 abonné·es

C’est déjà l’heure des prix littéraires. Et à cette occasion, le jury du Femina, qui accordera son prix le 3 novembre prochain, a fait savoir qu’il ne sera pas décerné, comme précédemment, à l’hôtel Meurice. Motif du jury, composé exclusivement de femmes : « Après les déclarations du sultan de Brunei, propriétaire de l’hôtel Meurice, qui

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes