L’hypothèque Hollande

Cette politique ne produit ni croissance ni réduction du déficit.

Aujourd’hui, nous sommes bien obligés de dire que la politique économique entamée depuis l’élection de François Hollande peut se résumer à la définition du mot « hypothèque », car elle nous engage dans « une obligation susceptible de compromettre l’accomplissement » de notre avenir. Cette politique laisse la porte ouverte au FN et à un duel de second tour à l’élection présidentielle de 2017 sans candidat de gauche. Après la politique désastreuse de Nicolas Sarkozy, elle hypothèque notre avenir économique…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents