L’hypothèque Hollande

Cette politique ne produit ni croissance ni réduction du déficit.

Jérôme Gleizes  • 18 septembre 2014 abonné·es

Aujourd’hui, nous sommes bien obligés de dire que la politique économique entamée depuis l’élection de François Hollande peut se résumer à la définition du mot « hypothèque », car elle nous engage dans « une obligation susceptible de compromettre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes