Nos aînés sont-ils respectés ?

L’Assemblée nationale a adopté le 17 septembre le projet de loi « sur l’adaptation de la société au vieillissement ». Totalement sous-dimensionné, selon Jérôme Pellissier.

Adapter la société au vieillissement est une ambition à la hauteur des enjeux. Évoquons seulement deux réalités, à peine pensables il y a cinquante ans. Premièrement, l’existence, désormais, de très nombreuses personnes qui sont à la fois à la retraite et en bonne santé. Une nouvelle étape de vie face à laquelle les politiques ne proposent généralement comme horizon socioculturel que des « ateliers mémoire » pour prévenir l’Alzheimer ou des « ateliers équilibre » pour prévenir les chutes… Une nouvelle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents