« Yerma » : Tragédie d’un ventre

Daniel San Pedro signe une mise en scène épurée de Yerma , de Federico Garcia Lorca.

Anaïs Heluin  • 25 septembre 2014 abonné·es

Une aube qui ne se lève jamais tout à fait, ou un crépuscule qui refuse de laisser place à la nuit noire. Telle est la Yerma, de Federico Garcia Lorca, mise en scène par Daniel San Pedro. Baignés par une lumière trouble, hésitante comme le jour qui filtre à travers un rideau opaque, les personnages de cette tragédie pastorale écrite en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 4 minutes