Argentine : Le spectre de la délinquance

Dans un pays confronté à une terrible crise sociale, médias et politiques s’emploient à instrumentaliser le thème de l’insécurité. Correspondance à Buenos Aires, Soizic Bonvarlet.

Soizic Bonvarlet  • 16 octobre 2014 abonné·es
Argentine : Le spectre de la délinquance
© Photo : PATRICIO MURPHY / BRAZIL PHOTO PRESS

Il est le principal protagoniste de la nouvelle telenovela suivie par des millions d’Argentins. En quelques jours, « El Motochorro » (« le voleur à moto ») est devenu la star incontestée des médias. Gaston Aguirre, 33 ans, n’en revient pas lui-même des conséquences de son acte, perpétré le 14 août. Ce jour-là, dans le quartier de La Boca, à Buenos Aires, il braque un globe-trotter canadien avec un pistolet chargé. Ce dernier, muni d’une caméra GoPro, filme la scène. La vidéo, postée sur Facebook, est reprise par les médias à partir du 17 septembre et diffusée en boucle sur les chaînes de télévision. Arrêté quelques jours plus tard puis relâché pour vice de procédure, Aguirre est propulsé dès le 23 septembre sur le plateau du canal A24, première prestation en direct suivie d’une longue série. Les tentatives de l’homme pour justifier son geste (il évoque l’anniversaire de son fils et son obligation de voler pour pouvoir lui offrir un cadeau) sont plus que commentées. Un jeu vidéo en ligne a même vu le jour, l’idée des concepteurs étant que le joueur doit échapper au voleur et à la « dure réalité quotidienne de la vie à Buenos Aires ».

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 7 minutes