Brésil : La comète Silva est passée

Les deux principaux partis ont eu raison de la candidate métisse amazonienne.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Éliminée de la présidentielle ! L’écologiste Marina Silva a connu une ascension fulgurante dans les sondages, au point que la victoire fut un temps à sa portée. Mais les deux principaux partis, le PT de la Présidente sortante, Dilma Rousseff (gauche modérée), et le PSDB d’Aécio Neves (droite) ont eu raison de la candidate métisse amazonienne, bombardée de critiques. Et coupable d’erreurs, comme la tentative d’inscrire le recours au nucléaire ou la pénalisation de l’homophobie. Elle échoue à 21,3 %, à peine mieux qu’en 2010. Elle pourrait appeler à voter le 26 octobre « pour le changement », c’est-à-dire Neves (33,7 %), menaçant sérieusement la réélection de Roussef (41,5 %).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents