Chante ton bac d’abord ! : Leur parenthèse enchantée

Documentaire musical ancré à Boulogne-sur-Mer, Chante ton bac d’abord !, de David André, dessine tout en subtilité le tableau social d’une jeunesse.

«C’est l’histoire de nos 17 ans comme vous l’avez vécue, l’histoire de nos parents comme vous l’êtes devenus », chante Gaëlle, porte-drapeau de cette petite bande de copains. Des adolescents de 17 ou 18 ans, avec « des rêves plein la tête plutôt que des plans de carrière », au moment du bachot. Instant crucial, moment charnière. Autour de Gaëlle, ils sont quatre. Caroline, Rachel, Alex, Nicolas. Filmés au plus près des corps par David André, cadrant l’insouciance, la fébrilité, des joliesses d’idéalisme et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.