Disparition : Jacques Thollot

Une figure importante du free jazz.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Décédé le 2 octobre à 67 ans d’une crise cardiaque, Jacques Thollot était une figure importante du free jazz. Enfant prodige, il a joué à partir de ses 10 ans avec plusieurs pointures (Kenny Clarke, Bud Powell, Chet Baker…). Évoluant peu à peu vers le free, il fut très vite entouré de J. F. Jenny-Clark, François Jeanneau, Bernard Vitet, Siegfried Kessler, Barney Wilen, et adoubé par Steve Lacy. Après une période de retrait, il est revenu dans les années 1990 avec la même ouverture et l’un de ses plus beaux albums, Tenga Niña (éditions Nato).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents