Georges Ibrahim Abdallah : Une vengeance d’État

Le militant communiste libanais Georges Ibrahim Abdallah est détenu depuis trente et un ans. La France dispute ainsi à Israël le triste record du plus ancien prisonnier politique au monde.

Le cas de Georges Ibrahim Abdallah est pour la France un test d’indépendance. Certes, c’est bien le tribunal d’application des peines qui se prononcera le 5 novembre pour ou contre la libération du plus ancien prisonnier politique d’Europe, détenu dans la centrale de Lannemezan. Mais chacun sait que la véritable décision appartient au Premier ministre et au président de la République. Et nul n’ignore non plus que deux pays, les États-Unis et Israël, et leurs pseudopodes en France exercent des pressions…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents