Mort de Rémi Fraisse : les propos indignes d'un élu socialiste

Le président du conseil général et (nouveau) sénateur du Tarn , Thierry Carcenac (PS), à l'origine du projet de barrage contesté sur le Tescou, a jugé hier « stupide et bête » la mort du jeune étudiant toulousain, Rémi Fraisse, dimanche, à l'issue d'une manifestation contre ce projet : « Mourir pour des idées, c'est une chose, mais c'est quand même relativement stupide et bête. » Il n'est pas certain que l'élu, mal à l'aise, lors de la conférence au cours de laquelle il a tenu ces propos, en ait mesuré…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Winter is coming ou l'effondrement qui vient

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents