Syrie : La bataille de Kobané

La guerre contre l’État islamique se concentre sur la grande ville à la frontière turque.

L’organisation de l’État islamique (EI) tentait toujours, mardi, de prendre la ville de Kobané (Aïn Al-Arab), défendue par des combattants kurdes. La conquête de cette ville stratégique, située à l’extrême nord de la Syrie, sur la frontière turque, permettrait aux jihadistes de contrôler un vaste territoire jusqu’aux portes de Bagdad. Malgré une résistance acharnée, les combattants des Unités de protection du peuple kurde (YPG), la principale milice kurde syrienne, avaient dû céder trois quartiers de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents