Tunisie : Élections en terre inconnue

À l’heure des législatives, les réelles avancées démocratiques enregistrées depuis trois ans peuvent être remises en cause par la situation économique et sociale du pays.

La Tunisie vit les derniers jours de la campagne pour les deuxièmes élections législatives démocratiques de son histoire. Elles se tiendront le dimanche 26 octobre, trois ans après celles de 2011, remportées par le parti islamiste Ennahdha. Après avoir traversé quelques tempêtes, la transition démocratique poursuit ainsi sa route. Vu de loin, c’est un exploit que peuvent envier les Libyens, les Égyptiens ou les Syriens. Mais, de l’intérieur, l’humeur est à la défiance à l’égard des partis politiques. Trop…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents