Villes des musiques du monde : « Un espace de tension entre art et politique »

Depuis quinze ans, le festival Villes des musiques du monde crée du lien social.

Quand on ouvre le programme du festival Villes des musiques du monde, on est stupéfait par la diversité des actions proposées. De la musique, beaucoup de musiques, par tous, pour tous, et une ribambelle de trouvailles que l’on qualifiera de « socioculturelles » faute de mieux. L’idée-phare du projet se situe autour du concept d’éducation populaire, dans son articulation possible avec le potentiel humain et culturel largement méconnu ou mésestimé de la Seine-Saint-Denis. Une vingtaine de villes sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents