Carole Bellaiche, "la Collectionneuse" : Intimes intérieurs

Saisissant les éléments ou les détails de quelques appartements, Carole Bellaïche propose une réflexion sur l’instantanéité et le souvenir. Un délice.

Fixer le temps. La mince affaire. Fixer le temps, en photographie, quand le support et l’exercice se prêtent allègrement à l’instantanéité, l’éphémère, à tout ce qui ressortirait du fugitif, va, vient, vogue, courtise le hasard, heureux ou malheureux, docile ou retors, complice ou collabo, flirte à coups de bribes avec ses sujets avant de décaniller. Fixer le temps, c’est peut-être l’objectif (et c’est le cas de l’écrire) de Carole Bellaïche, dans cette exposition. Dans la position d’une collectionneuse, à…

Il reste 86% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.