En Tunisie, l’art reprend la rue

Une expérimentation autour de l’« artiste citoyen » s’est posée dans la médina de Tunis.

Organisé par une formation euro-méditerranéenne, la FAI-AR (Centre européen de formation artistique en espace public), et l’association tunisienne L’Art rue, dirigée par les chorégraphes Sofiane et Selma Ouissi, le laboratoire autour des arts de la rue a confirmé la vigueur de ce nouveau territoire d’expression en Tunisie « C’est ce qu’il nous faut. Des actions silencieuses, après toutes les paroles qu’a suscitées la révolution. De l’art qui nous rassemble et qui investisse l’espace public que nous avons…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents