L’État fait de la rétention

Les députés ont voté le report de l’encellulement individuel… pour 2019 ! Alors que la surpopulation carcérale est préoccupante.

C’était prévisible. Les députés ont adopté en urgence un énième report de l’application de l’encellulement individuel, afin de sortir de l’illégalité. En effet, après un précédent moratoire expirant le 25 novembre dernier, la loi imposait à l’État le droit pour tout détenu à une cellule individuelle. Un droit, et non une obligation, qui remonte à une loi votée le 5 juin 1875. Jamais appliqué, faute de volonté politique, et maintenant reporté à 2019 ! Ce manque de volonté s’exprime par les chiffres : il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents