L’ISF ne doit pas mourir !

La taxation des revenus est en réalité très peu progressive.

Touché par les déclarations d’amour du Premier ministre, le président du Medef réclame désormais la suppression de l’ISF. Or, l’ISF est loin d’être un impôt imbécile, parce qu’il taxe le stock de patrimoine. Thomas Piketty montre comment la croissance du rendement du capital, plus rapide que celle du PIB, s’est accompagnée d’une augmentation des inégalités de revenus, ayant accentué les inégalités de patrimoine. L’Insee indique que les 10 % les plus riches détiennent 48 % du patrimoine des ménages, et que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.