réfugiés syriens : Suspension de l’aide

Le Programme alimentaire mondial a annoncé la suspension de l’aide dont bénéficiaient 1,7 million de réfugiés.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé lundi la suspension de l’aide dont bénéficiaient 1,7 million de réfugiés syriens installés dans des camps en Jordanie, au Liban, en Turquie, en Irak et en Égypte. L’agence de l’ONU a précisé qu’elle était contrainte à cette décision faute de moyens. « Pour des réfugiés qui doivent lutter pour survivre à un dur hiver, les conséquences de l’arrêt de l’assistance seront catastrophiques », estime le PAM. Cette annonce survient au moment même où l’Observatoire syrien des droits de l’homme annonce que le nombre de morts de la guerre civile dépasse les 200 000, « dont 130 000 sont des belligérants des deux côtés ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.