Allemagne : Manifs « anti-islam »

La société allemande semble réagir à ces manifestations de haine.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Si les manifestations hebdomadaires « anti-islam » continuent à prendre de l’ampleur chaque lundi, en particulier à Dresde, où 18 000 personnes y ont pris part le 5 janvier, des contre-manifestants se sont cette fois fortement mobilisés, dépassant largement en nombre les cortèges xénophobes. Ainsi, à Berlin, 5 000 personnes se sont rassemblées, contre 300 militants anti-islam. De même à Stuttgart (où ils étaient 8 000), à Munster (10 000), à Hambourg (4 000) ou à Cologne (3 000). La société allemande semble donc réagir à ces manifestations de haine, visant pêle-mêle l’islam, les étrangers, les médias ( « tous des menteurs ! » ), les élites politiques, le multiculturalisme…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.