Boko Haram : Après le Nigeria, le Cameroun

Seize villages détruits, 2 000 morts et 20 000 personnes en fuite. C’est le bilan de l’attaque perpétrée par Boko Haram.

Du 6 au 8 janvier, la ville de Baga et une quinzaine de villages situés au nord-est du pays ont été dévastés par les fanatiques de Boko Haram qui ont tué sans discernement. « Il y a des corps partout », a rapporté un villageois lundi. L’armée nigériane, dépassée par les attaques qui se multiplient, ne riposte pas. « Il n’y a pas un seul soldat à Baga », a déploré Borye Kime, un pêcheur de Baga joint au téléphone par les médias. Selon Ammesty International, il s’agirait du « massacre le plus meurtrier de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.