Gaz de schiste : Le désert du Sahara menacé

Le projet de forage pour l’extraction de gaz de schiste dans le Sahara a soulevé une mobilisation de grande ampleur.

Treize jours de mobilisation, un manifestant tué dans les affrontements avec la police, l’organisation d’une grande marche où l’on annonce la venue de près d’un million de personnes… et personne (ou presque) n’en parle. Pourtant, le Sahara algérien est en ébullition. Désobéissance civile, grèves, sit-in, diffusion de tracts via les réseaux sociaux… Partout, on refuse le forage des gaz de schiste qui s’apprête à défigurer cet immense désert et à polluer les nappes phréatiques. L’enjeu est considérable : la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Depuis 2018, on « revient à l’école de l’ordre, plus verticale »

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.