Le tourbillon de l’amour

François Rancillac met en scène la Place royale, une pièce de jeunesse de Corneille. Une suite de surprises et une réflexion sur la liberté sentimentale.

Anaïs Heluin  • 15 janvier 2015 abonné·es
Le tourbillon de l’amour
La Place royale , théâtre de l’Aquarium, Paris, jusqu’au 1er février, puis en tournée jusqu’en mai. www.theatre delaquarium.com
© Christophe Raynaud de Lage

Au sens propre comme au figuré, la Place royale vue par François Rancillac sent le roussi. Dès le premier alexandrin, Angélique (Hélène Viviès) rejette l’amour de Doraste (Nicolas Senty), le frère de sa meilleure amie Phylis (Linda Chaïb). « Alidor a mon cœur et l’aura tout entier. En aimer deux, c’est être à tous deux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes