Un homme et une fable

David Murgia joue avec brio un « discours » provocateur de l’Italien Adriano Celestini.

Gilles Costaz  • 22 janvier 2015 abonné·es

Un auteur italien, Ascanio Celestini, vient à Paris pour nous gratifier d’un Discours à la nation  ! C’est évidemment un anti-discours, une provocation contre la pensée dominante, le pompeux du langage officiel et les conventions du spectacle. Ce Celestini est loin d’être un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes