Culture : Les guides-conférenciers se mobilisent

Le gouvernement peut désormais supprimer la carte professionnelle, pourtant gage de sérieux.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le gouvernement, grâce à la loi « de simplification de la vie de l’entreprise » promulguée en décembre dernier, peut désormais (par ordonnance) supprimer la carte professionnelle, pourtant gage de sérieux, d’une profession déjà très touchée par la précarité et aux faibles revenus : les guides-conférenciers. Une mesure qui offrirait aux agences les employant la possibilité d’un dumping, une simple « déclaration » permettant à quiconque de devenir guide. Accompagnant bon nombre des 85 millions de touristes visitant notre pays, ces acteurs de l’un des secteurs phares de notre économie ont marché, mercredi 11 février, sur le château de Versailles pour demander au gouvernement « du pain, à savoir leur carte professionnelle ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents