Grèce: le gouvernement décroche une trêve

Faute de soutiens dans la zone euro, le gouvernement d’Alexis Tsipras a dû consentir de lourdes concessions. Sans renoncer toutefois aux mesures d’urgence du programme de Syriza.

Michel Soudais  • 24 février 2015 abonné·es
Grèce: le gouvernement décroche une trêve
© Photo: CITIZENSIDE/NICOLAS KOUTSOKOSTAS / CITIZENSIDE.COM

L’accord conclu entre l’Eurogroupe et le nouveau gouvernement grec le 20 février, a donné lieu à des interprétations opposées. La tonalité générale, autant chez les éditorialistes libéraux que dans les rangs de l’extrême gauche, le présente comme une capitulation d’Alexis Tsipras. Elle insiste sur le fait que ce dernier a obtenu une

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes