Sivens : Le tribunal ordonne une expulsion sur la ZAD

Lena Bjurström  • 16 février 2015 abonné·es
Sivens : Le tribunal ordonne une expulsion sur la ZAD
© Photo : REMY GABALDA / AFP

Le tribunal d’instance d’Albi a tranché : les zadistes de la «Métairie neuve» devront être expulsés.

Le conseil général du Tarn, propriétaire de ce corps de ferme dans la Zone à défendre (Zad) du Testet, avait porté plainte en référé, début février, contre les zadistes qui s’en servaient comme dortoir. Un «Camille» (surnom partagé par la majorité des militants des Zad), avait répliqué en présentant des demandes de délais au tribunal, qui n’ont finalement pas été entendues.

Mais pour le militant, cette décision ne change pas la donne. «Seule la préfecture peut nous expulser. Or le préfet est favorable au dialogue, comme nous» , a-t-il expliqué à l’AFP à la sortie du tribunal.

La semaine dernière, le tribunal d’instance d’Albi avait rendu une décision équivoque, en ordonnant l’expulsion d’une partie seulement des parcelles visées par une plainte du conseil général et de la Compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne (CACG), maître d’œuvre du projet.

Si l’expulsion générale de la Zad du Testet semble se préparer, elle n’est pas encore à l’ordre du jour.

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, avait indiqué, en début d’année, que l’évacuation des occupants de la ZAD n’interviendrait pas avant la décision du conseil général du Tarn sur l’avenir du projet contesté de barrage, le 6 mars.

Le préfet du Tarn, Thierry Gentilhomme, avait confirmé ce délai lors d’une réunion avec les zadistes, début février.

Car l’avenir du barrage n’est pas clair. Enterré par un rapport d’experts remis en janvier, le projet initial n’est plus à l’ordre du jour. Le conseil général du Tarn devra donc se prononcer sur deux alternatives pour le remplacer, notamment une infrastructure moins importante, située quelques 300 m en amont sur le Testet.

Lire > Sivens toujours sous tension

Tous nos articles sur le projet controversé de barrage à Sivens

Écologie
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…