Départementales : Des compétences spécialisées

À la tête de budgets considérables, les conseils départementaux conservent l’essentiel de leurs attributions mais perdent la « compétence générale ».

C’est l’inconnue du scrutin de dimanche, et un handicap autant pour les candidats que pour les électeurs. Les compétences du conseil départemental dans lequel les nouveaux élus vont siéger ne seront véritablement fixées que cet été, quand la loi sur la répartition des compétences entre collectivités aura définitivement été votée. Actuellement, les départements peuvent agir dans quasiment tous les domaines et gèrent pour cela des masses d’argent considérables : 75,6 milliards d’euros en 2014 (32 % des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents