Handke et ses fantômes

La nouvelle pièce-événement du poète autrichien revient sur les douleurs de son passé.

Gilles Costaz  • 19 mars 2015 abonné·es

La « tempête » que Peter Handke libère dans sa dernière pièce est celle de sa vie et celle d’une grande partie de l’Europe. D’ailleurs, il se place au premier plan du drame : un écrivain, appelé « Moi », est assis dans un verger, appelle sa

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes