Dossier : Tous surveillés ? Le commerce des données personnelles sur Internet

Post-mortem : les fantômes du Web

Quelles traces laissons-nous sur Internet quand nous mourons ? Et qui sera le légataire de ce « patrimoine numérique » ?

Saviez-vous que le Web est un immense cimetière à ciel ouvert ? Un profil Facebook sur cent appartiendrait à un utilisateur décédé 1. Soit 130 millions de comptes « morts-vivants » – avouez que ça fait froid dans le dos ! Sans compter les centaines de millions de photos, de comptes de messagerie et de commentaires postés sur les forums par ceux qui ne sont plus de ce monde (réel). Mais qui continuent, via ces « datas » laissées intactes dans les limbes de la Toile, de hanter le Web. Si nul n’a besoin…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents