Social : Suicide à Sanofi

un chimiste s’est donné la mort le 4 mars.

Politis  • 19 mars 2015
Partager :

À Strasbourg, un chimiste de Sanofi s’est donné la mort le 4 mars. Le cadre d’une quarantaine d’années a laissé une lettre pour expliquer son geste. Interrogée par l’AFP, une collègue a déclaré qu’il présentait « des signes de souffrance au travail ». La CGT a également précisé que des procès-verbaux du comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et des expertises rapportent un malaise social sur le site, où les réorganisations se succèdent, avec nombre de suppressions de postes à la clé. « Les gens se sentent déconsidérés », estime un délégué CGT, ajoutant qu’il y a « déjà eu d’autres suicides chez Sanofi ».

Société
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don