Éducation : Des heures supplémentaires !

Des établissements de Seine-Saint-Denis se mobilisent contre la dotation horaire globale.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Pas moins de 75 % du personnel enseignant du collège Jean-Baptiste-Clément de Saint-Denis était en grève le 23 mars. Le lendemain, c’était « collège désert ». Des établissements de Seine-Saint-Denis se mobilisent contre la dotation horaire globale (DHG) : soit le nombre d’heures d’enseignement qui leur seront attribuées à la rentrée. Insuffisante, la dotation leur impose des classes surchargées et empêche les dédoublements. « La DHG a augmenté de 2,47 % dans le département pour une évolution démographique prévisionnelle de 1,4 %, plaide le nouveau directeur académique Christian Wassenberg. Mais cette hausse du nombre d’heures ne concerne pas le temps en face-à-face avec les élèves, qui, lui, est en diminution.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents